Antiquité traditionnelle: meubles et objets, bibliothèques, commodes, bahuts, sièges, sculptures, peintures, gravures, tables….

Issu d’une famille d’antiquaires, Jean Luc PERRIER ne pouvait faire autrement que de retourner, un minimum au moins, à ses sources… Dans les pages qui suivent, vous trouverez une sélection de meubles et objets divers, choisis par rapport à un goût personnel, qui espérons le, saura vous être transmis !

 

Imposante bibliothèque, en chêne d’époque régence, restaurations au XIXème. Ce meuble a été posé sur un socle (absent sur la photo). Les portes du haut ont une traverse intermédiaire sculptée et ajourée. La traverse haute est également agrémentée de sculptures.Une moulure à grand cadre orne aussi bien le corps du haut que celui du bas. Serrure d’origine avec sa clé « à cuisse de grenouille ». Ferronnerie intérieure du meuble, de grande qualité.

Vue d’ensemble :

.

Détails :

 

Très joli petit meuble en chêne, Louis XIV, intégralement dans son état d’origine. Belle qualité d’ébénisterie avec de nombreux détails à découvrir. A remarquer, ses dimensions réduites, qui le rendent logeable partout.

Vue d’ensemble :

Détails :

 

Jolie pendule d’époque romantique, en bronze doré. Parfait état.

Horloger :  Debrun  à Tournus.

Vues générales :

Détails :

 

Très beau modèle de rocking-chair, en bois courbé, dans le goût de Thonet. Parfait état.

 

Belle paire de fauteuils à dossiers plats en noyer, époque Louis XV, vallée du Rhône. Parfait état d’ébénisterie, tissu présentant des usures apparentes.

 

Grand lustre hollandais en bronze et laiton. Très belle qualité de matière. Il a été re-électrifié à neuf. Huit lumières.

 

Toute petite commode « sauteuse » en noyer, vallée du Rhône. Transition Louis XV, Louis XVI.

 

Beau vase en craquelé ajouré, de Longwy. Parfait état. Cet objet a la chance de n’avoir absolument aucun éclat.

 

Jolie petite bibliothèque en bois peint, début XIXème. Plinthe du bas refaite.

.

 

Pendule portique en marbre et bronze doré, époque Louis XVI. Cadran émaillé blanc, signé Henri VOISIN (Maître horloger parisien). Parfait état.

 

Grand meuble de boiserie en chêne, XVIIIème. Bourgogne du Nord. Les portes centrales de la partie haute, ont été grillagées et recouvertes d’un tissu pour assurer la protection des livres. En bas, les deux portes sont surmontées de grands tiroirs. Les côtés de ce meuble sont chantournés, aussi bien en partie haute qu’en partie basse. Excellent état et entièrement d’origine. Belle qualité de chêne.

Vues d’ensemble :

Détails :

 

Table à écrire, d’époque Louis XIII, en noyer. Joli piétement très délié. L’entretoise sinueuse en X, est assemblée à mi-bois à l’endroit où se trouve la toupie. Un grand tiroir en façade.

 

Beau meuble à deux corps, bressan. Fin XVIIIème. La partie basse est à deux portes « médaillons » et trois tiroirs. En partie haute, deux porte ornées de grandes fiches (comme en bas d’ailleurs), séparées par un dormant. Les côtés ont la particularité d’être chantournés en haut.

Vues d’ensemble :

Détails :

 

Jolie gravure de GREUZE , » La Bonne Education », époque XVIIIème. Encadrement contemporain.

Mentions portées dessus : « Dessiné par JB GREUZE, gravé à l’eau forte par MOREAU. A Paris chez WILLE, graveur du roi, Quay des Augustins »

 

 

Très beau meuble de sacristie, deuxième moitié du XVIème, en noyer. Bourgogne du Nord, région de Dijon. Dans le corps du haut, les trois petites portes servaient à ranger les missels. On remarquera les montants délicatement ornés de motifs à « plumes » et les traverses horizontales décaissées, évoquant un panneautage. Panneaux à plates bandes et traverse du haut agrémentée de trois modillons.

Vues d’ensemble :

Détails :

 

Jolie sellette d’époque Louis XIII, en noyer. Origine : sud-ouest. Le plateau est décaissé. Très joli balustre tourné. Sous le socle, reposant sur trois petites boules, on voir une étiquette mentionnant un garde-meubles à Montauban. Entièrement d’origine.

Vue d’ensemble :

Détails :

 

Grand miroir décoratif, doré, à pare-closes et fronton. On remarquera la richesse et l’opulence du décor du fronton, avec un profil de femme au centre, entouré de deux amours. Dorure d’origine. Très bon état général.

Vue d’ensemble :

Détails :

 

Beau tabouret Louis XIV, à os de mouton nervuré, en hêtre. La sculpture sur l’élément central de l’entretoise marque un signe de qualité. Sabots restaurés au XIXème.

 

Table console, dessus en pierre de Macon, très restaurée au début du XXème, avec éléments XVIIIème. Deux tiroirs en façade. Noyer. A voir comme meuble de décoration. Provient d’une propriété du Tournugeois. Pieds à sabots.