Le bar au fil du temps ! 3ème partie : de 1900 à nos jours.

Les premiers comptoirs en étain firent leur apparition aux alentours de 1900. Ce noble matériau fut tout de suite adopté de manière commune, pour son aspect décoratif et surtout pratique.Il était avant tout beaucoup plus « alimentaire » que ne l’était le zinc.

Ces « ancêtres » de nos bars actuels étaient des comptoirs dont l’intégralité du plateau était recouvert de plaques d’étain finement soudées les unes aux autres, ce qui donnait une surface parfaitement plane.L’entourage de ce plateau fut orné d’une large bordure décorative à festons ou godrons.

A cette époque, toute la notion de lavage des verres et d’apport de l’eau se faisait encore dans l’office. C’est à ce propos qu’une véritable « révolution » se produisit…Sur une partie de la surface plane du plateau, on pensa à intégrer un bac, la première plonge ! Le confort de travail pour le tenancier fut complètement amélioré, même si l’eau courante ne s’était pas encore généralisée.

Il subsiste de rares modèles de ces bars, dits « bars à niveau ». En effet le bac se trouvant sur le plateau, il était à la vue de la clientèle : ni esthétique, ni hygiènique ! Afin de pallier à ce problème, quelques années plus tard on mit l’évier en « contrebas », mais toujours en liaison avec la « piste ». Dans les années 1920 à 1930, le plateau du bar ou « piste » recouvrit lègèrement les bacs et égouttoirs, ce qui donna les comptoirs dits « en chapelle ».C’est ainsi que sont encore conçus les bars actuels.

Le bar au fil du temps ! 2ème partie.

Devant l’essor pris par les « cafés », les tenanciers commencèrent à modifier l’aménagement intérieur , le mobilier, à des fins évidemment commerciales et dans un but de meilleure rentabilité.

Pour gagner du temps,on commença par stocker les bouteilles dans le café, plutôt que d’aller à la cave à chaque demande ! C’est ainsi qu’apparurent les premiers bars…Dans un premier temps ce meuble fut des plus sommaires : il s’agissait d’un plateau en bois, posé sur des tréteaux. Inutile de dire qu’il ne subsiste rien de ces meubles aujourd’hui, puisqu’ils pouvaient être confondus avec les tables !

On décida donc de le différencier.Le premier changement concerna la hauteur.Il fut surélevé par rapport au niveau des tables.Une seconde modification importante fit son apparition dès le milieu du XVIIIème siècle.Le « plateau » qui jusque là reposait sur de simples tréteaux hauts, fut installé sur un véritable bâti, même si celui-ci était encore très sommaire : il ne s’agissait que d’une façade en bois entourée de deux cotés.La partie « arrière » restait elle, complètement ouverte.Cette nouvelle construction permettait au tenancier de stocker ses caisses de bouteilles sans que celles-ci ne soient à la vue du public. Ce meuble intégralement en bois restait encore très simple au niveau décor. A la fin du XVIIIème, on commença à l’améliorer. Des simples planches lisses ou panneaux strictement rectangulaires, la façade fut ornée de moulures ou panneaux délicatement chantournés.Pour une notion d’hygiène, le plateau en bois fut remplacé par une lourde plaque de marbre.Au XIXème siècle et la révolution industrielle à son apogée, le travail des métaux fut grandement facilité. Aussi on pensa à ce moment , à recouvrir le plateau du bar en métal, pour plus d’aisance. Ce fut le zinc (généralement utilisé pour les toitures et les chéneaux) qui fut employé.Mais son aspect et son coté ni pratique, ni hygiénique (alimentaire) firent qu’il fut rapidement abandonné au profit de ce métal qui allait bouleverser l’histoire du comptoir : l’étain !

Nos cuisines « bistro ». Quelques exemples.

A partir d’éléments authentiques, tels des billots de boucher,  glacières, tables, meubles anciens et un grand nombre d’accessoires, nous pourrons concevoir votre cuisine complètement.

Vous verrez ici quelques exemples de nos conceptions et réalisations.

Prenez quelques mesures, quelques photos si possible et venez nous voir ! Une première idée viendra très vite… Lire la suite

Le bar au fil du temps ! 1ère partie : des origines au milieu du XVIIIème siècle.

De tous temps, les lieux de réunion ont existé. S’il y en a un parmi tous les autres qui se soit tout spécialement démarqué, la taverne, à l’origine fut bien celui-là.

Il s’agissait d’un lieu public où chacun pouvait venir se rassasier ou se désaltérer à son humeur. Son évolution fut remarquable au fil des siècles.

Au moyen-âge, ce lieu était meublé avant tout de grandes tables communes et de bancs. La notion de « bar-comptoir » n’existait pas encore. Tout était préparé dans l’office, ancien nom de la cuisine. Les bouteilles de vin étaient remplies à la cave et servies sur les tables aux plateaux épais. Cette configuration des lieux à l’aménagement sommaire perdura pendant quelques siècles.

C’est l’arrivée en Occident du café en tant que boisson qui marqua radicalement l’évolution de ce lieu public. En 1761 était édité à LA HAYE, un traité, étude critique des nouvelles boissons : café, thé et chocolat. C’est à cette période qu’un nouveau lieu fut crée : le café.

Même si on y venait avant tout pour déguster ce nouveau nectar, le café était également un point de ralliement. Depuis l’origine, il est à la fois un lieu de consommation, de jeu, de converstion et de culture.

Le « Café Procope », à Paris, lança la mode du « café littéraire ». Le café fut aussi un lieu de révolte, où moults complots furent ourdis !

Restauration d’un bar avec dessus et intérieur en étain

Bar 1900 avant restauration - la peinture faux-bois recouvre le chêne d'origine

Bar 1900 avant restauration – la peinture faux-bois recouvre le chêne d’origine

 

La restauration a redonné au bar ses lettres de noblesse - notez la peinture de Tournus en arrière-plan

La restauration a redonné au bar ses lettres de noblesse

Ce magnifique comptoir de bar en chêne a conservé son dessus d’origine en étain. Arrivé dans nos ateliers, il était dans un état d’usage très avancé. D’abord nous l’avons intégralement décapé pour lui enlever sa peinture en faux-bois. Nous avons ainsi découvert la qualité du chêne utilisé à l’origine. Son dessus en étain a lui aussi été restauré, du fait des usures dues au temps.

Ce comptoir étant particulièrement ancien, il était très bas à l’origine. Nous l’avons donc réhaussé afin qu’il ait une hauteur actuellement utilisable. Ne pas oublier que les gens ont grandi depuis l’année de construction de ce comptoir aux alentours de 1900!

Voir les avants et après ci-dessous:

 

Lire la suite

Bistro ou bistrot?

Bistro-cosaques-paris-1814Le mot ‘bistrot’ s’écrit également  ‘bistro’. Mais quelle orthographe est correcte? Bon, il paraît que la mention la plus vieille du mot est de 1884, et c’est… ‘bistro’. Sans T. Plus tard, en 1892, le mot ‘bistrot’ apparaît. Alors en ancienneté c’est ‘bistro’ qui gagne. L’étymologie du mot n’est pas claire.  Lire la suite

Notre salle de vente meubles et déco de bistro

Bienvenue dans notre établissement. Nous vous présentons une vue actuelle de notre salle de présentation. Tous les objets et meubles sont à vendre. Pour trouver des meubles et objets déco spécifiques, passez par les catégories dans la colonne de droite.

Vous voyez quelque chose qui vous intéresse ou vous cherchez un objet précis?
Contactez-nous en passant par notre page de contact.